Horaire d'été

Du 6 juin au 19 août, le centre administratif ferme à midi tous les vendredis.

Horaire d'été

Du 6 juin au 19 août, le centre administratif ferme à midi tous les vendredis.

La classe multiniveau, cette méconnue!

La classe multiniveau est une réalité bien présente et constitue en moyenne 14% des classes sur notre territoire. Plusieurs parents éprouvent de la réticence lorsqu’ils apprennent que leur enfant sera dans une classe à doubles niveaux. L’effet de surprise, la méconnaissance du concept ou le changement par rapport à la classe traditionnelle peuvent tout à fait expliquer la réaction. En ayant toujours à cœur la réussite des élèves, les écoles choisissent parfois cette formule aux bénéfices multiples pour des motifs pédagogiques ou d’organisation scolaire. Que votre enfant se retrouve avec des plus vieux ou des plus jeunes, apprenez-en plus sur ce concept mal-aimé!

Le choix de placer un élève dans une classe multi est tout sauf aléatoire. La réflexion est faite en équipe, selon les expertises de la direction, des enseignants, des orthopédagogues, des techniciens en éducation spécialisée et toutes autres personnes qui accompagnent l’enfant durant son parcours. Pour bâtir un groupe fonctionnel et pour assurer la meilleure réussite scolaire possible, même s’il n’y a pas de règles officielles, certains critères sont analysés : le profil de l’élève (personnalité, parcours scolaire, besoins particuliers), le nombre d’élèves dans chaque niveau, le milieu, l’ambiance.

 Les avantages

Les études et la pratique ont démontré que ces groupes proposent plusieurs avantages tout au long du parcours scolaire et pour le volet psychosocial. En voici quelques-uns :

  • Dans le cas où cette formule permet à l’élève de fréquenter son école de quartier, c’est bénéfique pour le sentiment d’appartenance et cela facilite souvent l’organisation familiale, étant donné que l’école est plus près de la maison.
  • Le développement de l’autonomie et l’acquisition d’une discipline personnelle sont des valeurs importantes qui sont apprises dans ces classes. Tout comme dans une classe régulière, l’enseignement magistral occupe une grande place et les élèves travaillent individuellement et en équipe. Dans le cas où l’enseignant accorde son attention à un niveau spécifique ou à un petit groupe de la classe, les autres en profitent pour travailler leurs projets. Cette liberté leur apprend à s’organiser et à développer leur sens des responsabilités.
  • Le travail d’équipe est évidemment mis de l’avant. La cohabitation des différents âges favorise une responsabilisation et instaure une relation d’entraide, sans compétition. L’enseignant peut aussi mettre en place des activités communes à tous les élèves (ex. :  projet artistique) ce qui devient très enrichissant pour chacun.
  • L’entraide entre les élèves est fréquente dans ce type de groupe. Les plus vieux prennent sous leur aile les plus jeunes et les plus jeunes permettent au plus vieux d’apprendre le mentorat/tutorat. Les plus vieux deviennent donc un modèle pour les plus jeunes, ce qui est très valorisant et leur donnent le goût d’apprendre. C’est connu, faire comme les grands, c’est cool!
  • Le respect des autres s’exprime de différentes façons au sein des groupes multiâges. Comme les élèves n’ont pas le même âge, les comparaisons s’estompent, il y a donc moins de conformité et moins de rejet. L’intégration est un défi pour tout le monde, mais la dynamique en classe aide tout un chacun à tisser des liens, trouver sa place et se sentir bien. Le mélange des groupes peut devenir très intéressant pour favoriser une belle ouverture d’esprit.

 Les fausses croyances

  • N’ayez pas de craintes, le programme scolaire de votre enfant sera vu en entier que votre enfant soit dans une classe régulière ou multiniveaux. Les stratégies pédagogiques peuvent être différentes, mais sont toutes aussi pertinentes. Les deux types de classe ont beaucoup de points en commun : l’interdisciplinarité, l’apprentissage par projet, l’enseignement magistral, l’apprentissage en sous-groupes, le travail autonome, les coins thématiques, les ateliers, etc.
  • Il n’y a pas de différence sur le taux de réussite. Et soyez rassuré, l’accompagnement reste complet et global peu importe le type de classe fréquentée et les besoins de votre enfant. (Fosco, Schleser et Andel 2014; Hattie, 2002; Veenam 1995)
  • Même si votre enfant fait partie des plus jeunes, il réussira à bien suivre les apprentissages. Oui, il sera exposé à des contenus de niveaux supérieurs, mais il ne sera pas évalué sur le sujet. Vous pouvez le voir comme un bonus, car il aura déjà effleuré le sujet et ceci pourra probablement l’aider lorsqu’il sera rendu à ce stade.
  • Sachez qu’aucun parmi eux ne perd leur temps. Être capable d’expliquer aux autres leurs connaissances permet aux plus âgés de constater leur progrès et leur maîtrise du sujet, ce qui est très bon pour la confiance en soi et l’intégration de la matière. Et pour les plus jeunes, apprendre par l’exemple est souvent la clé et peut engendrer une certaine maturité.
  • Aucun élève ne partage leur enseignant avec l’autre moitié de la classe. Chaque élève ne fait pas partie d’une demi-classe, mais bien d’une classe où les élèves apprennent à travailler en plus petits groupes et individuellement. La dynamique de groupe est différente et très riche.
  • La diversité du groupe, l’autonomie, la capacité de travailler en groupe et d’assimiler des connaissances en les transmettant aux autres préparent très bien votre enfant à l’année prochaine.

 Si vous désirez en savoir plus sur le sujet, ne vous gênez pas à en discuter avec l’équipe-école de votre enfant!